vendredi 25 décembre 2015

Instant de paix

Les bras tendus vers le ciel
L'esprit flottant ; 

Je respire la lumière... 





12 commentaires:

  1. Tu as raison, en ces temps si perturbés il faut respirer la lumière.
    L'arbre de vie..... encore et toujours, imperturbable.
    Mais l'homme saccage l'arbre pour son profit sans comprendre qu'il s'étouffe à petits feux.
    Bon Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Homme comprendra t-il vraiment un jour... ? ...
      Notre économie est basée sur un système qui détruit le socle sur lequel la vie est ; ce système détruit peu à peu ce qui appartient au collectif... Collectif ici au sens le plus large.
      Il faut tout faire pour rester dans des ondes d'espoir... ce qui n'est pas toujours évident, car nous sommes tous rattrapés par un quotidien complexe et parfois douloureux...
      Restons connectés autant que possible avec la nature, elle donne tant...
      Bisou Siam

      Supprimer
  2. Sur ces chemins de ciel
    marcher la tête dans les nuages
    en respirant la Vie

    Belle journée de Paix Édith

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle journée à toi Pascal... Merci :)

      Supprimer
  3. on croirait que les racines poussent dans le ciel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des racines à la recherche d'une vérité... ?

      Supprimer
  4. tous mes voeux pour cette nouvelle année !
    qu'elle t'apporte de beaux moments dans ton jardin
    et partout ailleurs

    RépondreSupprimer
  5. Merci à toi Marty... POur toi... une année douce... apaisée... gaie et colorée... enivrante... Que chante ton cœur par tes pinceaux, tes mots et tes regards... ♥

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

© Edith Gayot-Boudier

Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droit et sont régis au droit français et au Code de la Propriété Intellectuelle / All Rights Reserved.

Toute utilisation des images et textes doit avoir fait l'objet d'une permission d'Edith Gayot-Boudier / No image and text maybe copied or reproduced in any way with outwritten permission from Edith Gayot-Boudier

Vous remerciant / Thank you