dimanche 21 juin 2015

La traversée

Hors du temps
L'espace d'un lourd printemps...
Et voici déjà l'été


Quelques brièvetés printanières, offrandes à l'été : 







  




 



























12 commentaires:

  1. j'adore le printemps et la renaissance de la nature :)

    RépondreSupprimer
  2. ton printemps est tellement joli que tes images en deviennent émouvantes
    de beauté et de tendresse ! tu photographies avec le coeur, ça se voit...
    je viens de faire le plein de couleurs, de douceurs, de parfums !
    je pense que les visiteurs à ton expo ont apprécié ta sensibilité et ton talent !
    je te souhaite un bel été Edith

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marty... j'aimerais tellement, en toute modestie, pouvoir faire ressentir l'émotion dont tu parles au plus grand nombre ; la nature a besoin d'être aimée... Bel été à toi.

      Supprimer
  3. Les couleurs ruissellent
    du printemps vers l'été
    nous emportant avec elles
    dans le plus beau des voyages

    Content de te retrouver Edith

    Amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plaisir partagé Pascal... Tes mots sont comme un bateau, qui toujours, nous mène vers les rivages les plus en lumière...

      Supprimer
    2. Sur notre prairie fleurie nous ne voyons que très peu d'abeilles nous voyons maintenant quelques gros bourdons et quelques grosses mouches bleues noires. C'est la première années que nous voyons si peu d'abeilles et pourtant la chaleur et les fleurs sont là...

      Supprimer
    3. En effet, j'ai fait la même observation. En début de printemps, les abeilles à miel étaient très présentes... mais depuis, je n'en observe que trop peu. Beaucoup d'abeilles sauvages en revanche. La différence fondamentale est la distance parcourue pour atteindre le nectar des unes et des autres. Les abeilles sauvages sont basées localement, comme les bourdons... alors que les abeilles à miel font de nombreux kilomètres entre leur nid ou ruche jusqu'au paradis des fleurs... donc plus vulnérables, entre autre, aux pesticides. Ici, je peux affirmer que cela a été flagrant ; dès les premières vagues de produits chimiques balancés dans les champs, les abeilles ne sont devenues que des souvenirs... Ce qui me fait mal, est que ce fléau n'est pas sur le point de s'arrêter...

      Supprimer
    4. Oui j'ai observé aussi quelques abeilles sauvages qui ont fait leur nids dans un grand pots de fleur dans le quel est planté un olivier.

      Supprimer
  4. Toujours de très belles photos Edith. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anny... :)) Belle semaine à toi.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

© Edith Gayot-Boudier

Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droit et sont régis au droit français et au Code de la Propriété Intellectuelle / All Rights Reserved.

Toute utilisation des images et textes doit avoir fait l'objet d'une permission d'Edith Gayot-Boudier / No image and text maybe copied or reproduced in any way with outwritten permission from Edith Gayot-Boudier

Vous remerciant / Thank you